Un chiffre d'affaires record, des bénéfices et un cash flow disponible en hausse - augmentation du dividende proposé

  • Un chiffre d'affaires annuel record1, un EBITDA d'exploitation2 et un bénéfice par action en hausse par rapport à 2012
  • Un cash flow disponible3 et une marge EBITDA d'exploitation en hausse malgré le recul de la division Systèmes d'Energie
  • Poursuite des réductions de coûts à un rythme soutenu (1,2 milliard USD)
  • Les commandes enregistrées dans les activités à cycle court poursuivent leur progression ; les prises de commandes majeures restent faibles
  • Le conseil d'administration préconise pour la 5è année consécutive une hausse du dividende à 0,70 CHF par action
  • Approche systématique et rigoureuse visant à créer de la valeur pour les actionnaires via une croissance rentable, une collaboration inter-divisions et une grande efficacité d'exécution

Zurich, Suisse, 13 février 2014 – ABB a annoncé aujourd'hui un chiffre d'affaires record ainsi qu'un EBITDA d'exploitation, un résultat net et un cash flow disponible en hausse sur l'ensemble de l'exercice 2013, malgré un environnement économique difficile. Le conseil d'administration a proposé une hausse du dividende pour 2013, à 0,70 CHF par action.

« Ces résultats satisfaisants, obtenus dans un climat économique mitigé et malgré le recul de la division Systèmes d'Energie, démontrent la force d'ABB et de son équipe internationale », a déclaré Ulrich Spiesshofer, CEO d'ABB.

« L'élargissement de notre portefeuille produits et de notre présence géographique nous a permis d'améliorer la rentabilité de nos divisions Automation, tandis que nous avons continué à générer des rendements de premier plan dans notre division Produits d'Energie. Nous sommes convaincus que notre division Systèmes d'Energie générera des rendements plus élevés et plus réguliers une fois que certains projets de longue date auront été exécutés et que les mesures entreprises pour améliorer la gestion des risques et des projets auront été pleinement mises en œuvre.

« Nous avons poursuivi nos réductions de coûts à un rythme soutenu et une nouvelle fois affiché un excellent résultat en termes de cash flow, nous permettant de générer un dividende plus élevé pour nos actionnaires pour la 5ème année consécutive », a-t-il ajouté.

La demande des activités en début de cycle est restée favorable au deuxième semestre de 2013 mais a été impactée par des retards dans l'attribution de gros projets, aboutissant à une baisse du carnet de commandes à la fin de l'année. Les commandes ont également chuté suite à une plus grande sélectivité des projets au sein de la division Systèmes d'Energie.

« Nous confirmons nos objectifs de marge et de conversion du cash flow, qui sont d'importants indicateurs de la santé d'une activité industrielle, a expliqué Spiesshofer. Nos prévisions actuelles en termes de taux de croissance annuel composé (TCAC) du chiffre d'affaires sur le cycle de planification résultent d'une reprise économique mondiale plus lente que prévu et de notre stratégie de réalignement de la division Systèmes d'Energie. Nous visons un rendement du capital investi en cash attractif de l'ordre de 15 % et continuons à travailler à la croissance du résultat par action sur le cycle de planification actuel 2011-2015. Nous communiquerons au marché nos ambitions stratégiques et nos objectifs financiers à long terme en septembre.

« Pour 2014, nous disposons d'un plan d'actions clairement défini axé sur la croissance organique, la poursuite des réductions de coûts, l'accroissement de la génération de cash flow et la plus grande homogénéité des rendements de la division Systèmes d'Energie, ajoute-t-il. Notre solide position financière nous offre toute la flexibilité nécessaire pour atteindre ces objectifs, même en ces temps incertains. Nous adoptons une approche systématique et rigoureuse afin d'accroître la valeur pour nos actionnaires via une croissance rentable, une collaboration inter-divisions et une grande efficacité d'exécution. »


Chiffres clés pour le 4ème trimestre et l’exercice complet 2013
T4 13T4 12Evolution
En millions USD sauf
mention contraire
USDDevises locales
Commandes10 00310 517-5 %-4 %
Carnet de commandes
(fin décembre)
26 04629 298-11 %-10 %
Chiffre d’affaires11 37311 021+3 %+4 %
Résultat des opérations823863-5 %
en % du chiffre d’affaires7,2 %7,8 %
EBITDA d’exploitation1 4181 373+3 %
en % du chiffre d’affaires d’exploitation312,5 %12,5 %
Résultat net525604-13 %
Résultat net de base par action (USD)0,230,26-12 %
Dividende par action (CHF)*
Cash flow des opérations2 0922 438-14 %
Cash flow disponible3
en % du résultat net
Rendement du capital investi en cash3
Exercice 2013Exercice 20124Evolution
En millions USD sauf
mention contraire
USDDevises localesOrganique5
Commandes38 89640 232-3 %-3 %-5 %
Carnet de commandes
(fin décembre)
Chiffre d’affaires41 84839 336+6 %+7 %+5 %
Résultat des opérations4 3874 058+8 %
en % du chiffre d’affaires10,5 %10,3 %
EBITDA d’exploitation6 0755 555+9 %
en % du chiffre d’affaires d’exploitation314,5 %14,2 %
Résultat net2 7872 704+3 %
Résultat net de base par action (USD)1,211,18+3%
Dividende par action (CHF)*0,700,68
Cash flow des opérations3 6533 779-3 %
Cash flow disponible32 6322 555+3 %
en % du résultat net94 %94 %
Rendement du capital investi en cash311,6 %12,1 %
* Proposé par le conseil d’administration pour l'exercice 2013



Résumé des résultats du quatrième trimestre

Présentation des secteurs en progression
Les conditions économiques mondiales sont restées mitigées au quatrième trimestre 2013, avec des variations entre les secteurs et les régions. La demande des clients de l'industrie générale en début de cycle a progressé, reflétant l'amélioration des indicateurs macroéconomiques dans de nombreuses régions, tandis que les clients des industries d'infrastructure de fin de cycle, tels que les utilités et les sociétés minières, ont continué de se montrer prudents.

Les commandes de base (inférieures à 15 millions USD) d'ABB au quatrième trimestre ont progressé de 4 %, suite à la croissance de la plupart des activités produits à cycle court d'ABB, confirmant la tendance initiée les précédents trimestres. Une croissance a été observée dans des secteurs tels que les disjoncteurs, les contacteurs, les moteurs et les entraînements. L'activité Robotique a poursuivi sa bonne pénétration du secteur de l'industrie générale.

Les commandes majeures (supérieures à 15 millions USD) ont reculé de 36 %, en raison notamment d'un nouveau report des investissements des clients dans les grands projets d'infrastructure ainsi que de la plus grande sélectivité d'ABB dans les commandes, l'entreprise recherchant des contrats à plus forte valeur ajoutée. Les commandes majeures ont représenté 14 % des commandes totales reçues ce trimestre, contre 20 % au même trimestre de 2012.

Les commandes de services ont enregistré une hausse de 15 % au quatrième trimestre, représentant 17 % des commandes totales, contre 15 % à la même période de 2012. Hors Thomas & Betts et Baldor, les commandes de services ont représenté 19 % des commandes totales.

Le chiffre d'affaires est resté stable ou a augmenté dans toutes les divisions au quatrième trimestre. Le chiffre d'affaires des services a progressé dans la droite ligne du chiffre d'affaires total et a représenté 16 % de ce chiffre d'affaires, tout comme au même trimestre de l'année passée.

Fin décembre 2013, le carnet de commandes atteignait 26 milliards USD, enregistrant ainsi un recul de 10 % en devises locales par rapport à la fin du quatrième trimestre 2012, et un recul de 5 % comparé à la fin du troisième trimestre 2013. Cette baisse résulte du repli des commandes majeures en 2013.

4ème trimestre 2013, commandes reçues et chiffres d’affaires par région
Commandes reçues
T4 13T4 12Evolution
Millions USDUSDDevises locales
Europe3 3003 533-7 %-9 %
Amérique du Nord et du Sud3 0243 451-12 %-10 %
Asie2 5232 4901 %5 %
Moyen-Orient et Afrique1 1561 04311 %9 %
Total Groupe10 00310 517-5 %-4 %
Chiffre d’affaires
T4 13T4 12Evolution
Millions USDUSDDevises locales
Europe3 9033 8182 %-
Amérique du Nord et du Sud3 2233 0476 %9 %
Asie3 0673 0072 %5 %
Moyen-Orient et Afrique1 1801 1493 %6 %
Total Groupe11 37311 0213 %4 %

En Europe, la forte croissance des commandes en Allemagne, favorisée par les investissements dans les domaines de l'automobile et de la transmission, ont en partie compensé le recul des commandes dans les pays nordiques et l'Europe de l'est.

Sur le continent américain, la forte progression des commandes de la division Automation aux Etats-Unis a abouti à une hausse à deux chiffres des commandes de base sur le territoire, tandis que les commandes majeures ont reculé, principalement aux Etats-Unis, au Canada et au Brésil.

Les commandes en Asie ont progressé de 5 % suite à un renforcement de la demande en Inde, en Corée du Sud et en Australie. Les commandes ont reculé en Chine, reflétant principalement la baisse des commandes majeures.

Les commandes ont progressé au Moyen-Orient et en Afrique suite à la forte demande en produits et systèmes pétroliers et gaziers en amont ainsi qu'en équipements d'énergie à des fins de renforcement du réseau électrique.

4è trimestre 2013, commandes reçues et chiffres d’affaires par division
Commandes reçues
T4 2013T4 2012Evolution en USDEvolution en devises locales
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion2 4842 25310 %10 %
Produits Basse Tension1 8441 867-1 %-2 %
Process Automation2 0242 211-8 %-7 %
Produits d'Energie2 5542 731-6 %-6 %
Systèmes d'Energie1 7892 360-24 %-23 %
Corporate/autres
(élimination inter-divisions)
(692)(905)
Groupe ABB10 00310 517-5 %-4 %
Chiffre d’affaires
T4 2013T4 2012Evolution en USDEvolution en devises locales
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion2 6872 4898 %8 %
Produits Basse Tension2 0221 9703 %2 %
Process Automation2 2612 2301 %3 %
Produits d'Energie3 0703 068-1 %
Systèmes d'Energie2 3002 2721 %4 %
Corporate/autres
(élimination inter-divisions)
(967)(1 008)
Groupe ABB11 37311 0213 %4 %


Discrete Automation and Motion : Les commandes ont augmenté dans toutes les branches et dans la plupart des régions, à la faveur d'une forte demande pour les produits en début de cycle visant à améliorer la productivité industrielle, ainsi que pour les solutions robotiques dans les secteurs de l'industrie générale et de l'automobile. Le chiffre d'affaires a augmenté suite à l'exécution du solide carnet de commandes, notamment dans le secteur de la robotique. L'acquisition de Power One, finalisée au troisième trimestre, a également contribué à la hausse des commandes et du chiffre d'affaires.

Produits Basse Tension : Les commandes de produits à cycle court, tels que les disjoncteurs, les systèmes de commande et les accessoires de câblage, ont progressé dans la plupart des régions ce trimestre, dans la droite ligne de la croissance économique générale, mais ont été contrebalancées par une baisse des commandes de produits et systèmes à cycle long dans les industries minière et des utilités. Le chiffre d'affaires a progressé, à la faveur d'une forte hausse du chiffre d'affaires des services.

Process Automation : La hausse des commandes des clients des secteurs pétrolier et gazier a été plus que compensée par un recul des commandes dans la plupart des autres secteurs par rapport au même trimestre de l'année dernière. L'octroi de commandes majeures a encore été retardé ou différé, notamment dans le secteur minier. Les commandes de produits ont également affiché un léger recul, malgré une modeste hausse dans le secteur de la suralimentation. Géographiquement, les commandes ont progressé en Asie mais ont reculé en Europe et sur le continent américain. Le chiffre d'affaires total a progressé à la faveur d'une exécution efficace du carnet de commandes, notamment dans les secteurs marin et minier. Le chiffre d’affaires des services est resté stable par rapport au même trimestre de l’année passée.

Produits d'Energie : La demande des clients des secteurs industriel et de la distribution d'énergie a une nouvelle fois représenté de belles opportunités, tandis que les investissements dans les projets de transport d'énergie sont restés sélectifs. Le chiffre d'affaires des services a continué de croître. Le chiffre d'affaires total est resté stable, reflétant principalement la conversion du carnet de commandes.

Systèmes d'Energie : Les commandes de base ce trimestre se sont maintenues au même niveau que l’année passée. Les commandes majeures ont continué à reculer suite à un nouveau report dans l'octroi des projets et à une plus grande sélectivité des commandes, laquelle fait partie intégrante du repositionnement stratégique de la division. Malgré ces replis, le chiffre d'affaires total a augmenté.


Présentation des résultats

EBITDA d'exploitation
L'EBITDA d'exploitation au quatrième trimestre 2013 s'est élevé à 1,4 milliard USD, en hausse de 3 % par rapport à la même période de l'année dernière, malgré des charges précédemment annoncées d'un montant d'environ 260 millions USD relatives à des retards dans l'exécution des projets et à des problèmes opérationnels de la division Systèmes d'Energie. L'EBITDA d'exploitation a progressé dans toutes les divisions par rapport au quatrième trimestre de 2012, y compris dans la division Systèmes d'Energie, qui a également comptabilisé des charges afin d'améliorer ses performances opérationnelles au même trimestre l'année dernière. La marge EBITDA d'exploitation a progressé dans les divisions Produits d'Energie, Produits Basse Tension et Process Automation, mais a reculé dans la division Discrete Automation and Motion, reflétant l'impact dilutif de l'acquisition de Power One réalisée au troisième trimestre 2013.

Les réductions de coûts, d'un montant de quelque 350 millions USD ce trimestre, et les nouvelles améliorations de productivité ont plus que compensé les pressions tarifaires. Le total des économies de coûts sur l'ensemble de l'exercice s'est élevé à 1,2 milliard USD.

Résultat net
Le résultat net au quatrième trimestre a diminué de 13 % à 525 millions USD et intégrait pour 350 millions USD de dépréciations et d'amortissements, dont 104 millions d'amortissements liés aux acquisitions.

Les coûts de restructuration se sont élevés à environ 160 millions USD au cours du trimestre, intégrant les 50 millions USD de la division Systèmes d'Energie annoncés précédemment. Les charges d'acquisition ajoutées à certains éléments non opérationnels ont atteint environ 90 millions USD, résultant principalement des modifications apportées aux provisions légales, des charges associées à l'acquisition de Power One, et des pertes sur la vente de certaines activités non stratégiques.

Les dépenses financières nettes ont augmenté pour atteindre 72 millions USD contre 37 millions au quatrième trimestre 2012, reflétant les bénéfices enregistrés en 2012 suite à la résolution de certaines contingences fiscales qui ne se sont pas répétées en 2013. Les provisions pour impôts se sont élevées à 178 millions USD au quatrième trimestre et à 1,1 milliard USD sur l'ensemble de l'exercice, conduisant ainsi à un taux d'imposition d'environ 28 %. La perte de 22 millions USD enregistrée dans les abandons d’activité résulte des charges associées à des activités précédemment cédées.

Le bénéfice de base par action s’est établi à 0,23 USD au quatrième trimestre, et à 1,21 USD pour l'ensemble de l'exercice.

Résultat et cash flow par division au 4è trimestre 2013
EBITDA d’exploitation
T4 2013T4 2012Evolution en USD
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion4634356 %
Produits Basse Tension3863704 %
Process Automation29625914 %
Produits d'Energie4674611 %
Systèmes d'Energie(50)(55)9 %
Corporate/autres (élimination inter-divisions)(144)(97)
Groupe ABB1 4181 3733 %
Marge EBITDA d’exploitation
T4 2013T4 2012
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion17,2 %17,5 %
Produits Basse Tension19,1 %18,8 %
Process Automation13,1 %11,6 %
Produits d'Energie15,2 %15,1 %
Systèmes d'Energie-2,2 %-2,4 %
Corporate/autres (élimination inter-divisions)
Groupe ABB12,5 %12,5 %
Cash flow des opérations
T4 2013T4 2012Evolution en USD
En millions USD sauf
mention contraire
Discrete Automation & Motion459459-
Produits Basse Tension458539-15 %
Process Automation313334-6 %
Produits d'Energie80251057 %
Systèmes d'Energie250440-43 %
Corporate/autres (élimination inter-divisions)(190)156
Groupe ABB2 0922 438-14 %


Discrete Automation and Motion : L'EBITDA d'exploitation a progressé à la faveur d'une hausse du chiffre d'affaires, tandis que la marge EBITDA d'exploitation a affiché un léger recul, suite à l'effet dilutif de l'acquisition de Power One.

Produits Basse Tension : L'EBITDA d'exploitation et la marge correspondante ont augmenté suite à l'effet combiné de la hausse du chiffre d'affaires et de la poursuite de la gestion rigoureuse des coûts. Le solide chiffre d'affaires des services a soutenu la rentabilité.

Process Automation : La hausse du chiffre d'affaires, la maîtrise des coûts et l'amélioration de l'exécution des projets ont favorisé la hausse de l'EBITDA d'exploitation et de la marge correspondante.

Produits d'Energie : L'EBITDA d'exploitation et la marge correspondante se sont maintenus aux niveaux de l'année dernière, à la faveur d'un chiffre d'affaires stable et d'efforts soutenus de réduction des coûts.

Systèmes d'Energie : Les charges précédemment annoncées d'un montant d'environ 260 millions USD relatives au secteur de l'éolien offshore et au soutien des actions requises pour mener à bien certains anciens projets du carnet de commandes ont contrebalancé la meilleure rentabilité de la plupart des activités résultant d'une gestion rigoureuse des coûts et d'une meilleure exécution de la majorité des projets en portefeuille.


Cash flow et bilan
Le dette totale s'est élevée à 8 milliards USD, contre 10 milliards USD à fin 2012, à la faveur d'un remboursement d'une obligation et d'une réduction de la dette à court-terme.

ABB a fait état d'un cash flow d'exploitation de 2,1 milliards USD au quatrième trimestre, avec une hausse significative des flux de trésorerie de la division Produits d'Energie, laquelle a compensé les baisses des autres divisions par rapport au trimestre record enregistré en 2012. La part du fonds de roulement net dans le chiffre d'affaires3 a atteint 15 %, contre 14 % au même trimestre de 2012.

A la fin du quatrième trimestre, la dette nette3 a été ramenée à 1,5 milliard USD contre 1,6 milliard USD à la fin de 2012.

Le cash flow3 disponible pour l'ensemble de l'exercice 2013 s'est élevé à 2,6 milliards USD, traduisant un taux de conversion3 de 94 % du résultat net, un chiffre qui s'inscrit dans la droite ligne de l'objectif de la société sur la période 2011-15 qui prévoit d'atteindre un taux de conversion du cash flow disponible supérieur à 90 %. Le cash flow disponible intègre environ 1 milliard USD de dépenses d'investissement, un chiffre en baisse de 18 % par rapport à 2012.

Le rendement du capital investi en cash (CROI)3 pour l'ensemble de l'exercice 2013 s'est élevé à 11,6 %, contre 12,1 % l'année passée, résultant principalement d'une baisse des rendements au comptant dans la division Systèmes d'Energie.

Dividende
Le conseil d'administration d'ABB a proposé un dividende pour 2013 de 0,70 CHF par action, contre 0,68 CHF par action l'année précédente. Cette proposition s'inscrit dans la droite ligne de la politique sur les dividendes de la société qui vise à verser un dividende durable et en constante augmentation au fil du temps. Comme l’année passée, le conseil d’administration propose que le dividende provienne de la réserve de contribution au capital d’ABB Ltd, soit une forme de paiement qui ne serait pas soumise à une retenue d’impôt en Suisse. S’il est accepté par les actionnaires lors de l’assemblée générale annuelle de la société le 30 avril prochain, la date de détachement du dividende sera le 5 mai 2014. Les dates respectives de versement des dividendes seront le 8 mai 2014 pour les actions échangées à la Bourse suisse (SIX), le 12 mai 2014 pour les actions échangées à la Bourse de Stockholm (OMX Nasdaq) en Suède et le 15 mai 2014 pour les certificats de dépôts américains négociés à la Bourse de New York (New York Stock Exchange) aux Etats-Unis.

Nominations à la direction
ABB a annoncé en novembre la nomination de Claudio Facchin au poste de responsable de la division Systèmes d'Energie, à compter du 1er décembre. Au cours du quatrième trimestre, Jean-Christophe Deslarzes a pris ses fonctions de membre du comité exécutif responsable des ressources humaines, le 15 novembre. Greg Scheu a également pris ses nouvelles fonctions au sein du comité exécutif en tant que responsable de la région Amérique du Nord et de la politique d'intégration des acquisitions du groupe.

Perspectives
Les perspectives de la demande à long terme en faveur de nos activités demeurent clairement positives. La demande en faveur de produits sous-tendant une transmission et une distribution d'électricité efficaces et fiables continuera de croître, mue par des facteurs tels que l'accélération de l'urbanisation sur les marchés émergents, les actions mises en place pour lutter contre le réchauffement climatique, les besoins croissants en énergie résultant de la numérisation, et la rénovation des réseaux électriques vieillissants. Parallèlement, la demande en faveur de solutions d'automatisation industrielle augmentera, les clients cherchant à améliorer leurs niveaux de productivité, d'efficacité, de qualité et de sécurité. Fort de sa vaste présence sur le marché, de l'étendue de sa gamme de produits, de son implantation géographique, de son leadership technologique et de sa santé financière, ABB est idéalement placé pour exploiter ces opportunités de croissance rentable à long terme.

Sur le court terme, les signes macroéconomiques en début de cycle sont positifs, notamment le renforcement de la croissance aux Etats-Unis et une croissance plus encourageante dans de nombreux pays d'Europe. Néanmoins, des incertitudes subsistent quant aux impacts de l'assouplissement quantitatif ainsi qu'à la vitesse et au niveau de développement économique sur les marchés émergents, notamment en Chine.

Dans cet environnement de marché, l'équipe dirigeante d'ABB entend favoriser de façon systématique une croissance organique rentable par le biais d'une meilleure pénétration du marché, d'une hausse du chiffres d'affaires généré par ses nouveaux produits et d'un développement sur de nouveaux segments de marché attractifs. En outre, la direction souhaite accélérer la collaboration inter-divisions, notamment en développant encore son activité service, en favorisant la réussite de l'intégration des activités acquises et en augmentant la productivité d'ABB en axant les activités de support interne sur les besoins du client. Troisième priorité : l'efficacité d'exécution, notamment par le biais de réductions de coûts, de génération de cash flow et d'accroissement et d'homogénéisation des rendements de la division Systèmes d'Energie.

Objectifs 2011-15
ABB confirme ses objectifs définis pour la période 2011-15 en termes de marge EBITDA d'exploitation et de conversion du cash flow disponible. La société entend actuellement proposer un rendement du capital investi en cash de l'ordre de 15 %. Suite à une croissance du PIB et à des investissements client plus faibles que prévus en 2013, ainsi qu'à l'impact de la plus grande sélectivité des commandes dans la division Systèmes d'Energie, le taux de croissance annuel composé du chiffre d’affaires sur la période devrait s'établir à 4-5 %. (Ce chiffre est comparable à l'objectif de 5,5-8,5 % précédemment annoncé basé sur le chiffre d'affaires de 2010 et excluant toutes les acquisitions affichant un chiffre d'affaires supérieur à 50 millions USD conclues après 2011, ainsi que Baldor, Ventyx et Mincom. Le taux de croissance annuel composé du chiffre d’affaires cible équivalent en incluant Baldor, Ventyx et Mincom était de 7-10 %, comme précédemment communiqué). La société pense que 2014 sera une année difficile en termes de croissance du chiffre d'affaires mais entend renouer avec son niveau de croissance d'avant 2013 en 2015. ABB estime que le taux de croissance annuel composé du bénéfice de base par action se situera à la partie basse de sa fourchette cible de 10-15 %.


Le communiqué de presse et les transparents de présentation des résultats du quatrième trimestre 2013 sont disponibles dans la section News Center d’ABB, sur le site www.abb.com/news et sur la page d’accueil Relations Investisseurs de notre site www.abb.com/investorrelations.
ABB tiendra ce jour à Zurich en Suisse une conférence de presse qui débutera à 9h30 (Heure d’Europe Centrale). Cet événement sera accessible par conférence téléphonique. Les personnes qui souhaitent participer doivent composer le +44 203 059 58 62 depuis le Royaume-Uni, le +46 8 5051 00 31 depuis la Suède et le +41 (0)58 310 50 00 pour le reste de l'Europe. Les lignes seront ouvertes 15 minutes avant le début de la conférence. L’enregistrement audio de la conférence téléphonique sera disponible une heure après la fin de la conférence et pendant 24 heures. Les numéros d’appel sont les suivants : +44 207 108 6233 (Royaume-Uni), +41 91 612 4330 (reste de l’Europe) ou +1 866 416 2558 (Etats-Unis/Canada). Le code est le 14073, suivi de la touche #.
Une conférence téléphonique pour les analystes et investisseurs est également prévue et débutera à 14h00 (heure d’Europe centrale) (8h00 – EDT). Les personnes qui souhaitent participer doivent composer le +1 866 291 41 66 depuis les Etats-Unis/le Canada (numéro gratuit), le +44 203 059 58 62 depuis le Royaume-Uni, le +46 8 5051 00 31 depuis la Suède ou le +41 58 310 50 00 pour le reste du monde. Les participants doivent appeler 15 minutes avant le début de la conférence téléphonique. La session enregistrée sera disponible en podscast une heure après la fin de l'appel et pourra être téléchargée à partir de notre site web. La présentation des résultats de l'année 2013 sera diffusée en direct via internet et sera archivée sur www.abb.com/investorrelations deux heures environ après la diffusion directe pendant une durée d'un mois.

Calendrier des investisseurs 2014
Publication du rapport annuel 20137 mars 2014
Résultats du premier trimestre 201429 avril 2014
Assemblée générale annuelle (Zurich, Suisse) 30 avril 2014
Résultats du deuxième trimestre 201423 juillet 2014
Réunion d’investisseurs d’ABB9 septembre 2014
Résultats du troisième trimestre 201422 octobre 2014

ABB (www.abb.com) est un leader mondial dans les technologies d’énergie et d’automation qui permet à ses clients industriels et aux utilités d’améliorer leurs performances tout en diminuant l’impact de leurs activités sur l’environnement. Le groupe ABB est présent dans environ 100 pays et emploie quelque 150 000 personnes.

Remarques importantes sur les données prévisionnelles
Ce communiqué de presse comprend des informations et affirmations prévisionnelles ainsi que d’autres déclarations concernant les perspectives de nos activités. Ces données sont définies d’après des anticipations, estimations et projections actuelles concernant les facteurs susceptibles d’affecter nos performances à venir, y compris la situation économique mondiale et la situation économique des régions et des industries qui constituent les marchés les plus importants d’ABB Ltd. En règle générale, il est possible d’identifier ces anticipations, estimations et projections par des déclarations contenant les mots « anticiper », « penser », « estimer », « viser », « planifier » ou toute autre expression similaire. Toutefois, il existe de nombreux risques et incertitudes, dont beaucoup se trouvent en dehors des limites de notre contrôle, qui pourraient entraîner une différence entre nos résultats réels et les données et états financiers prévisionnels inclus dans ce communiqué de presse et qui pourraient affecter notre capacité à atteindre tout ou partie des objectifs annoncés. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner de telles différences incluent, entre autres, les risques d’affaire liés à la volatilité de l’environnement économique mondial et des conditions politiques, les coûts associés aux activités de mise en conformité, les prix et la disponibilité des matières premières, l’accueil que les marchés réservent à nos nouveaux produits et services, les changements de réglementations gouvernementales, les fluctuations de taux de change ainsi que d’autres facteurs du même type décrits dans les documents déposés par ABB le cas échéant auprès de la Commission des Opérations de Bourse des Etats-Unis, y compris nos rapports annuels dans le formulaire 20-F. Bien que le groupe ABB Ltd estime que les anticipations que reflètent ces données prévisionnelles reposent sur des hypothèses raisonnables, il ne peut aucunement garantir que ces anticipations seront réalisées comme prévu.


Zurich, 13 février 2014
Ulrich Spiesshofer, CEO

Vous pouvez télécharger/visualiser ce communiqué de presse, les états financiers (uniquement disponibles en anglais), les notes afférentes aux états financiers consolidés (notes financières) et des états financiers complémentaires (également disponibles en anglais uniquement). Les annexes ne sont pas incluses dans cette page web.
1 S’agissant des commandes et des chiffres d’affaires, la direction s’est attachée à exprimer leurs évolutions en devises locales. Les évolutions en dollars américains figurent dans les tableaux de résultats.
2 Se reporter au rapprochement de l'EBITDA d'exploitation et du résultat des opérations récurrentes avant impôts à la Note 14 afférente aux états financiers consolidés (non audités)
3 Pour les rapprochements des mesures non-GAAP, se reporter à l'annexe « Etats financiers complémentaires » jointe à ce communiqué de presse.
4 Les chiffres de l'exercice 2012 tiennent compte des résultats de Thomas & Betts sur la période de mi mai à décembre 2012.
5 Les évolutions organiques ne tiennent pas compte de l'impact de Thomas & Betts sur la période de janvier à juin en 2013 et en 2012.

    •   Annuler
      • Twitter
      • Facebook
      • LinkedIn
      • Weibo
      • Imprimer
      • Courriel
    •   Annuler
    seitp202 4e4b6e0de8a1f7efc1257c840034498f